Avant-propos – Volume 5, Numéro 1

Print Friendly, PDF & Email

L’accès universel aux soins de santé, bien qu’étant un droit humain fondamental, n’en reste pas moins un objectif ambitieux. Partie intégrante de la civilisation, les organismes de santé publique ont fait d’importants progrès dans la promotion d’une bonne santé, tant au niveau local que mondial. À la base, le domaine de la santé publique travaille à prévenir les maladies et promouvoir de bonnes habitudes de vie au sein de la population. Les données de surveillance épidémiologiques contribuent à l’établissement de politiques de santé et de protection importantes. Bien que ce domaine ait grandement évolué, il reste toujours des défis à relever. Les méthodes de collecte de données objectives et empiriques ont ouvert la porte à de nouvelles avenues de connaissances. La mondialisation et l’avènement de nouvelles technologies permettent aux chercheurs d’interpréter les données et de leur trouver une fin pratique de manière culturellement, socialement et écologiquement appropriée. Avec le contrôle des épidémies et le développement de vaccins, la recherche en santé publique continue d’inspirer le développement de politiques fondées sur des données probantes et d’encourager de nouveaux chercheurs à travailler pour un meilleur futur.

Aujourd’hui, il est clair que la recherche fait partie intégrante de l’enseignement supérieur. S’il y a une source de connaissances, il y a un potentiel pour la découverte et l’innovation. C’est pour cette raison que la Revue interdisciplinaire des sciences de la santé entretient cette plate-forme pour les étudiants qui souhaitent mettre en valeur des recherches novatrices. Depuis sa création en 2009, la Revue interdisciplinaire des sciences de la santé souligne l’importance des déterminants de la santé dans notre quotidien. Ainsi, ce numéro spécial sur la santé publique rend hommage à cette tradition, présentant des œuvres originales de nombreux étudiants.

C’est avec une profonde gratitude que je tiens à remercier tous ceux qui ont été impliqués dans la publication et la diffusion de ce numéro. D’abord, j’aimerais remercier Agata Dzwonek et Andrea Zumrova pour la page couverture originale, Dr. Raywat Deonandan, pour ses conseils académique et professionnels, ainsi que Jade Taki et Gatien de Broucker pour leur aide avec la traduction. Je tiens également à remercier le comité de rédaction RISS – pour leur contribution en tant que pairs-examinateurs, leur intérêt pour la collaboration interdisciplinaire et leur passion pour le progrès académique. Enfin, je tiens à remercier tous les étudiants-chercheurs qui ont manifesté un intérêt pour la recherche et la santé publique et ont saisi l’occasion de partager leur travail avec leurs pairs. C’est grâce au travail acharné de ces personnes dévouées que les articles présentés dans ce numéro contribueront à l’amélioration de la recherche en santé publique.

The following two tabs change content below.

Arlanna Pugh

MSc. Epidemiology Candidate at Queens University
Arlanna is currently studying epidemiology at Queens University in Kingston, Ontario. She aspires to investigate her research interests in aboriginal and international health. Arlanna was the IJHS editor in chief from 2014 to 2015.

Commentez / Comment: