Le lien entre le progrès vers l’atteinte des objectifs personnels et le bien-être : Y-a-t-il un espoir pour vos résolutions du nouvel an?

Print Friendly, PDF & Email

Le début de chaque année marque une opportunité pour reprendre sa vie en main (Dai, Milkman & Riis, 2014). En effet, plusieurs d’entre nous formulons des objectifs que nous aimerions atteindre. En 2015, l’objectif premier des personnes qui vivent aux États-Unis était la perte de poids (Statistic Brain Research Institute, 2015). Malheureusement, 8% seulement sont arrivés à atteindre leur objectif. Pourquoi est-il si difficile de rester engagé à ses résolutions du nouvel an? La réponse résiderait dans la formulation des objectifs.

Selon Locke et Latham (1990), les personnes qui formulent des objectifs spécifiques et difficiles ont plus de chances de les atteindre. En ajoutant assez de détails à leurs objectifs, elles ont une idée plus précise de la quantité de ressources (temps et efforts) nécessaires pour atteindre leurs objectifs. Pour Gollwitzer et Sheeran (2006), les détails doivent comprendre des éléments de réponses aux questions : où? Quand? Et comment? Un exemple de but spécifique est le défi de Mark Zuckerberg qui constitue à courir 1 mile chaque jour pendant 365 jours. Il est également plus facile de mesurer le progrès d’un objectif lorsque celui-ci est spécifique et la perception de progrès engendre des sentiments de bien-être qui contribuent à notre satisfaction globale (Gainor, Lent, Sheu & Singley, 2005). Ainsi, il est important de se rappeler ses objectifs et d’évaluer régulièrement son progrès (Prestwich & Kellar, 2010).

Par ailleurs, un objectif a plus de chance d’être atteint lorsqu’il est personnalisé (Elliot & Martin, 2016). Il faut donc adapter le niveau de difficulté de son objectif à ses performances antérieures. Plusieurs d’entre nous faisons l’erreur de formuler des objectifs en se comparant aux performances des autres. Cela diminue le réalisme de l’objectif et a un impact négatif sur notre bien-être. Ceci est encore plus dangereux pour les personnes qui relient l’atteinte d’un but imminent (p. ex. manger des légumes trois fois par jour) au succès d’un objectif plus global (p. ex. perdre 20 kilogrammes cette année). Une étude chez des enfants montre qu’ils avaient plus de chances de souffrir de dépression car ils associaient l’échec de leur objectif journalier à une incapacité à atteindre leur objectif pour l’année (Carson et al., 2004).

De tout ce qui précède, le progrès sur les objectifs personnels peut favoriser le bien-être de l’individu. Mais il faut que les objectifs soient spécifiques, mesurables et de niveau de difficulté adapté aux habiletés antérieures de l’individu. De plus, la rétroaction que l’individu reçoit vis-à-vis de ses défis quotidiens peut soit augmenter son niveau de satisfaction, soit le sombrer dans la dépression. Il est donc important de formuler des buts réalistes afin de maximiser ses chances de réussite. Bref, il n’est peut-être pas trop tard pour reformuler votre résolution pour cette année.

 

Références:

Carson, J., Durkin, E., Durkin, K., Dzahari, M., Morling, J., Nathan, P. & Street, H. (2004). Understanding the relationships between wellbeing, goal-setting and depression in children. Australian & New Zealand Journal of Psychiatry. 38 (3),155-161. Doi : 10.1080/j.1440-1614.2004.01317.x

Dai, H., Milkman, K. L. & Riis, J. (2014). The Fresh Start Effect: Temporal Landmarks Motivate Aspirational Behavior. Management Science. 60(10), 2563-2582. Doi: 10.1287/mnsc.2014.1901

Elliot, A. J. & Martin, A. J. (2016). The role of personal best (PB) goal setting in students’ academic achievement gains. Learning and Individual Differences. doi:10.1016/j.lindif.2015.12.014

Gainor., Lent, R., Sheu, H. & Singley, D. (2005). Longitudinal Test of a Social Cognitive Model of Academic and Life Satisfaction. Retrieved from: http://jca.sagepub.com/content/18/2/133.abstract

Gollwitzer, P. M. & Sheeran, P. (2006). Implementation intentions and Goal achievement: A meta-analysis of effects and processes. Advances in Experimental Social Psychology, 38, 69–119.

Locke, E. A. & Latham, G. P. (1990). A theory of goal setting & task performance. Upper Saddle River, NJ: Prentice Hall.

Prestwich. A. & Kellar, I. (2010). Comment l’impact de l’implémentation d’intention, comme intervention de changement comportemental, peut-elle être améliorée ? Revue Européenne de Psychologie Appliquée. 64(1), 35-41. doi:10.1016/j.erap.2010.03.003

Statistic Brain Research Institute (2015). New Years Resolution Statistics. Retrieved from: http://www.statisticbrain.com/new-years-resolution-statistics/

The following two tabs change content below.

Cendra Kidjo

Cendra Kidjo détient un Baccalauréat spécialisé en Science de la Santé avec mineure en Administration des Affaires à l'Université d'Ottawa. Elle a gagné le premier prix au concours provincial de français de l'Ontario en 2010. Elle a acquis de l’expérience dans le domaine de la recherche en travaillant avec plusieurs professeures à l'Université d'Ottawa notamment la Dre Linda Garcia et la Dre Angel Foster. Elle a aussi entrepris un stage de recherche en chimie à l'École Normale Supérieure de Lyon sous la supervision du professeur Philippe Maurin.

Commentez / Comment: