Archives de catégorie : RISS 2 (1)

RISS volume 2, numéro 1

Concours de présentation par affiche en épidémiologie 2010

École interdisciplinaire des sciences de la santé
Université d’Ottawa, Canada

Chaque année, les étudiants de premier cycle de troisième et quatrième années suivant le cours d’épidémiologie à l’École des sciences de la santé de l’Université d’Ottawa, participent à un concours qui récompense les meilleurs projets de recherche en épidémiologie.

Les fruits de leurs travail — un article de recherche et une affiche présentée au grand public — sont de bons exemples de ce que produisent les étudiants de premier cycle à la fin de leur baccalauréat. Nous souhaitons vous présenter les lauréats du concours de 2011 et leur offrir nos félicitations pour leur contribution à la recherche épidémiologique.

Continuer la lecture de Concours de présentation par affiche en épidémiologie 2010

SmartHand: A Sense of Assistive Devices

Auteur : Philip M. LEE
Article en anglais.

Résumé

Les amputés doivent souvent affronter une stigmatisation sociale parce qu’il est évident aux yeux de tous qu’ils ont perdu un membre ou qu’ils utilisent une prothèse. Cependant, l’utilisation de prothèses a fait beaucoup de progrès au cours des dernières années, surtout en ce qui concerne les prothèses sensorielles. Plusieurs réseaux d’information ont récemment fait des reportages à propos d’un appareil de ce type, un nouveau prototype appelé la SmartHand. Dans la discussion, l’auteure analyse la SmartHand et la compare avec les plateformes existantes, et notamment avec les prothèses myo-électriques et avec la ré innervation musculaire ciblée. L’auteure conclut que la SmartHand offrait un niveau plus élevé de compétences à ses utilisateurs et améliorait leur qualité de vie. Toutefois ses conclusions soulignent aussi les obstacles scientifiques qui se posent, surtout au niveau du rejet tissulaire. L’analyse coût-avantage d’un tel appareil risque aussi de produire des données contradictoires, ce qui pourra nuire à sa mise en œuvre à une plus large échelle. Malgré ces problèmes, la SmartHand est un des appareils fonctionnels disponibles aujourd’hui les plus avancés sur le plan scientifique, et son utilité pour les amputés est indéniable.

Continuer la lecture de SmartHand: A Sense of Assistive Devices

A Review of Chlorine in Indoor Swimming Pools and its Increased Risk of Adverse Health Effects

Auteures : Sara ANGIONE, Heather MCCLENAGHAN & Ashley LAPLANTE
Article en anglais.

Résumé

Contexte : Le chlore est un agent communément utilisé pour désinfecter l’eau des piscines. La ventilation inadéquate des piscines intérieures et les produits dérivés de la désinfection au chlore (DDC) provenant de la matière organique favorisent l’augmentation des risques de conséquences nuisibles pour la santé. On doit surveiller la qualité de l’eau et une ventilation adéquate pour éviter que les jeunes et les adolescents courent des risques.

Méthodes : Les auteurs ont étudié des recherches menées sur des enfants et adolescents âgés de 2 à 18 ans qui nagent dans les piscines intérieures. Toutefois, ils ont seulement étudié celles parues dans les journaux des années 2000 à 2010, et contenant des statistiques globales. Ils ont aussi passé en revue des articles scientifiques de collègues, et fait la méta-analyse de trois bases de données scientifiques différentes : PubMed, Web of Science et Google Scholar.

Résultats et conclusions : Les enfants de moins de cinq ans, les maîtres-nageurs et les nageurs d’élite courent un risque accru de symptômes des voies respiratoires supérieures et inférieures, tels que l’asthme, parce qu’ils sont exposés fréquemment à de l’eau chlorée. Mais les nageurs récréatifs qui ne nagent que modérément ont moins de risques de contracter de l’asthme professionnel.

Conséquences : Si on réduit l’exposition au chlore des piscines intérieures, cela peut diminuer les risques de contracter des infections des voies respiratoires supérieures et inférieures.

Continuer la lecture de A Review of Chlorine in Indoor Swimming Pools and its Increased Risk of Adverse Health Effects

Extreme male brain theory of autism

Auteures : Erin Y. LIU & Anne T. M. KONKLE
Article en anglais.

Résumé

Les troubles du spectre autistique (TSA) sont une catégorie de troubles de la neurologie du développement présentant des symptômes de dégradation sociale et des communications, ainsi que des comportements restrictifs et répétitifs. Ils sont davantage présents chez les hommes que chez les femmes, et cette différence entre les sexes a beaucoup influencé les hypothèses au sujet de leur étiologie. La théorie du cerveau mâle extrême (CME) est un modèle cognitif proposé par Simon Baron-Cohen pour expliquer les différences entre les sexes et les causes potentielles des TSA susmentionnés. Elle repose sur sa théorie d’empathisation-systématisation, qui consiste à classer les sujets dans cinq profils cognitifs (Type S, Type E, Type B, Type S extrême et Type E extrême). Ces profils cognitifs déterminent la capacité du sujet de systématiser et d’être en empathie avec. La systématisation est la capacité de comprendre un système et d’en déduire les règles. Elle exige des capacités de déduction et d’analyse. L’empathie a trait à la compréhension des émotions et des comportements humains, ce qui exige des capacités sociales et de communication. Les hommes ont tendance à mieux systématiser, tandis que les femmes présentent le profil opposé. Selon la théorie du CME, les autistes auraient un profil de Type S extrême, car on peut expliquer leurs troubles de communication sociale par leur déficit d’empathie, alors qu’on peut relier à leur fort niveau de systématisation leur préoccupation au sujet des patrons et leur comportement axé sur les détails. Ensemble, ces modèles cognitifs ont conduit à la théorie de la testostérone fœtale (Tf), qui stipule qu’un niveau élevé de testostérone prénatale est un facteur de risque pour le profil cognitif hypermasculinisé des sujets atteints de TSA. Dans cet article, les auteurs évaluent la validité des théories du CME et de la Tf, en étudiant la documentation portant sur la Tf avec des caractéristiques autistes dans l’ensemble de la population. Ces sept études ont confirmé une corrélation entre des niveaux élevés de Tf et une augmentation des caractéristiques autistes, mais il faut envisager d’y mettre des limites au moment de généraliser ces informations à un échantillon de sujets atteints de TSA.

Continuer la lecture de Extreme male brain theory of autism

The Risk of Prostate Cancer from Occupational Exposures in Male Firefighters

Auteurs : Zing-Wae WONG & James GOMES
Article en anglais.

Résumé

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes. Étant donné qu’il se développe lentement, on peut prévenir la mortalité si on détecte et traite la tumeur alors qu’elle n’en est encore qu’à ses premiers stades de développement. On a démontré que des facteurs environnementaux pouvaient augmenter le risque de cancer de la prostate. Quelques recherches ont été effectuées sur les niveaux de cancer de la prostate chez les pompiers, mais peu d’articles ont été publiés à ce sujet. Cette étude vise à trouver une corrélation entre le métier de pompier et le niveau de cancer de la prostate. L’article indique des agents cancérigènes potentiels liés au métier de pompier. Cette étude analyse cinq articles ayant utilisé différentes méthodes d’obtention des cas et des cohortes étudiés, ainsi que diverses méthodes de comparaison. Néanmoins, les articles étudiés ont conclu à une corrélation positive entre le niveau d’exposition des pompiers dans le cadre de leur métier et le niveau de cancer de la prostate. Les produits chimiques suspectés d’être des agents cancérigènes par ces études sont les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et la fumée d’incendie. Cependant, les études ultérieures devront être plus rigoureuses dans le calcul des niveaux de cancer de la prostate, en tenant compte de facteurs liés au style de vie, et d’autres variables confondantes comme le tabac et la durée estimée de l’exposition.

Continuer la lecture de The Risk of Prostate Cancer from Occupational Exposures in Male Firefighters

Effects of Bisphenol A and Diethylstilbestrol on Estrogen Receptor Expression and Male Fertility

Auteures : Heather M. DUNCAN & Karen P. Phillips

Article en anglais.

Résumé

On définit l’infécondité comme l’incapacité d’un couple à concevoir un enfant après un an de rapports sexuels sans protection. Les pathologies masculines de reproduction sont la principale cause d’au moins 20% des cas d’infécondité, si bien que l’infécondité masculine est un problème important pour la santé globale de la population. Les agents perturbateurs endocriniens (APE) peuvent provoquer une dégradation de la spermatogenèse en provoquant des déséquilibres hormonaux et des changements morphologiques. Le DES et le BPA sont tous les deux des œstrogènes exogènes, également appelés xéno-œstrogènes. L’œstrogène joue un rôle important au niveau de la fertilité des hommes, ainsi que des femmes, car il influe sur l’équilibre endocrinien global requis pour permettre la spermatogenèse. On peut surveiller ses effets sur l’axe hypothalamique-pituitaire-gonadal en évaluant la sur-régulation des récepteurs des œstrogènes α et -B (ERα et ER-B), ainsi que le récepteur 30 couplé à une protéine G (GPR30), qui est un nouveau récepteur des œstrogènes. Il y a une controverse à propos des mécanismes de perturbation endocrinienne associés à ces produits chimiques, pour savoir si leurs effets négatifs sur la fertilité apparaissent à faible dose, ou seulement à forte dose, ce qui est systématiquement toxique. Une analyse de la documentation associée à cette recherche nous permettra de mieux comprendre les bases moléculaires de la dégradation de la spermatogenèse et de la fertilité masculine, associée à l’exposition aux APE, et en particulier au DES et au BPA. Les résultats de cette étude viendront améliorer les connaissances dans les domaines de la santé de la population, de la salubrité de l’environnement et de la génétique moléculaire. Nous espérons que, grâce à une connaissance plus approfondie de l’impact des APE sur la fertilité, les gouvernements pourront empêcher que les gens y soient exposés, en réglementant mieux l’emploi de produits comme le DES ou le BPA.

Continuer la lecture de Effects of Bisphenol A and Diethylstilbestrol on Estrogen Receptor Expression and Male Fertility