Archives de catégorie : RISS 3 (1)

RISS volume 3, numéro 1

Role of estrogen receptors in male reproductive physiology

Auteurs : Richard R. LEE & Karen PHILLIPS
Article en anglais.

Résumé

Les récepteurs des œstrogènes canoniques (ER α/β) ont un mécanisme  d’action génomique, fonctionnant comme des facteurs de transcription nucléaires pour les gènes œstrogéno-dépendantes. Les récepteurs œstrogéniques sont bien établis au sein de l’appareil reproducteur mâle où l’œstrogène joue un rôle essentiel au niveau de la fertilité masculine.

La caractérisation récente du nouveau récepteur œstrogénique couplé à une protéine G GPR30 (également connue sous GPER1), reposant sur la capacité des voies de signalisation intracellulaires non génomiques de transduire des signaux œstrogéniques, nécessite un réexamen du rôle des récepteurs des œstrogènes au niveau de la reproduction masculine. En outre, l’affinité des œstrogènes environnementaux (xéno-œstrogènes) pour les sous-types de récepteurs œstrogéniques pourra fournir de renseignements supplémentaires concernant les effets reproductifs de ces produits chimiques sur la fertilité des hommes.

Nous examinons ici la structure et les fonctions de chaque récepteur œstrogène dans le cadre de la reproduction masculine, en portant une attention particulière aux conséquences reproductives de l’exposition aux xéno-œstrogènes.

Continuer la lecture de Role of estrogen receptors in male reproductive physiology

The ethics of pre-implantation genetic diagnosis: An opinion piece examining the moral distinction between positive and negative selection of traits using PGD

Auteure : Helena BLEEKER
Article en anglais

Résumé

Le diagnostic préimplantatoire (DPI) suit la fécondation in vitro (FIV) de plusieurs ovules. Dans ce cadre, la sélection négative (SN), ou le rejet d’embryons contenant des allèles indésirables, est actuellement une pratique courante dans les cliniques de FIV. La sélection positive (SP), quant à elle, est le rejet d’embryons  qui ne contiennent pas un allèle désirable – en d’autres termes, la SP conserve un embryon car il renferme un profil génétique souhaitable.

De nombreux groupes sont en faveur de la SN, mais il y a beaucoup moins de partisans de la SP. La philosophie bio-conservatrice, dirigée par des philosophes tels que Leon Kass, s’oppose à la SP et au bio-libéralisme en général. À l’inverse, la SN (et SP) d’embryons  résonne mieux avec la philosophie bio-libérale, plus précisément avec un sous-ensemble du bio-libéralisme appelé le « transhumanisme ».

Pour pouvoir considérer que la SN est moralement admissible et que la SP est moralement inacceptable, il faut soutenir sa position en faisant une distinction entre les deux types de sélection. Les réclamations majeures contre la SP comprennent le fait que ce n’est pas médicalement grave, qu’elle répand l’eugénisme, qu’elle propage la sélection du sexe et qu’elle suscite une aversion morale qui prouve son immoralité. Dans l’analyse de ces arguments, j’espère démontrer qu’aucun d’entre eux n’est cohérent dans leur application, et que leur incapacité à être appliqués de manière universelle mine leur propre cause.

Continuer la lecture de The ethics of pre-implantation genetic diagnosis: An opinion piece examining the moral distinction between positive and negative selection of traits using PGD

Commentary: Obamacare and American National Identity

Auteur : Raywat DEONANDAN
Article en anglais seulement.

On March 23, 2010, US President Barack Obama signed into law the Patient Protection and Affordable Care Act (PPACA) (United States of America, 2010), commonly called « Obamacare. » Representing the most significant revision of the American health care system in over four decades, PPACA is aimed primarily at decreasing the number of uninsured Americans and reducing the overall out-of-pocket costs of individual health care.

Continuer la lecture de Commentary: Obamacare and American National Identity

Access to maternal health care for native Canadians on reserves in Northern Canada

Auteur : David M. Beking
Article en anglais.

Résumé

L’historique de violence et d’isolement des populations autochtones du Canada a créé un écart dans les soins de santé maternelle, entraînant des taux de mortalité infantile (TMI) de 12 décès pour 1000 naissances pour les populations des réserves par rapport à 5,8 décès pour 1000 naissances pour la population canadienne en général. Cet écart est considéré comme un sérieux enjeu de santé des populations puisque les Autochtones, qui représentent environ 3% de la population canadienne, ont des taux de mortalité infantile similaires à des pays du « tiers monde ». Actuellement, il existe de multiples organisations gouvernementales et non-gouvernementales en charge de la prestation des soins de santé maternelle auprès des populations des réserves. L’absence d’un système de communication unifié reliant ces organisations entre elles provoque des lacunes importantes dans la prestation de services de soins et compromet les soins prénataux chez les Canadiens autochtones. La méthode actuelle de prise en charge des grossesses à haut risque dans les réserves du Nord canadien consiste à transporter par voie aérienne les mères depuis leur communauté d’origine jusqu’à un hôpital qui se trouve être à la fois loin de leur famille et complètement étranger pour elles. Cette pratique contraste avec les normes culturelles de la population autochtone du Canada où les femmes reçoivent normalement des soins prénataux dispensés par des femmes plus âgées au sein de leur communauté. De nouveaux modèles de soins, dans lesquels les sages-femmes sont les principales dispensatrices de soins prénataux au sein d’une communauté donnée, ont récemment été mis en œuvre dans le nord du Québec et dans d’autres régions isolées du Canada. Les sages-femmes travaillent avec les aînées de la communauté pour fournir un système complet de soins de santé maternelle. Ces nouveaux modèles sont très prometteurs quant à l’amélioration de notre système actuel de soins de santé maternelle pour les Canadiens autochtones en fournissant des soins prénataux potentiellement plus efficaces et plus accessibles tout en intégrant les normes culturelles des communautés.

Continuer la lecture de Access to maternal health care for native Canadians on reserves in Northern Canada

Under-reporting of adverse drug reactions: the need for an automated reporting system

Auteur : Benjamin R. Pearson
Article en anglais.

Résumé

Bien que plus de 32 000 réactions indésirables aux médicaments soient déclarées annuellement à Santé Canada, cela ne représente qu’environ 5% des cas vécus par les Canadiens chaque année. Cet affichage frappant de sous-déclaration aboutit non seulement à des résultats non représentatifs en ce qui concerne les effets indésirables des médicaments, mais jette également le discrédit sur les bases de données utilisées par les professionnels de la santé, ce qui, à son tour, présente un danger pour la santé et la sécurité des Canadiens. Les principales causes de la sous-déclaration que l’on trouve dans la littérature sont l’ignorance, la méfiance et la léthargie de la part des professionnels de la santé. Bien que Santé Canada se fie à ces professionnels pour signaler volontairement les effets indésirables, il existe le potentiel d’un système de déclaration automatisé pour éliminer les causes de sous-déclaration. L’intégration d’un tel système avec des technologies de l’informatique de la santé actuelles, tels que le dossier de santé électronique et l’utilisation des technologies de communication existantes dans le cadre du système de santé, permettra aux professionnels de la santé d’utiliser des données représentatives sur les réactions indésirables aux médicaments au Canada, ce qui, à son tour, les aidera à mieux servir leurs patients.

Continuer la lecture de Under-reporting of adverse drug reactions: the need for an automated reporting system

Transnational trafficking of hazardous waste from developed to developing nations: policies and recommendations

Auteure : Melissa A. MACLEOD
Article en anglais.

Résumé

La traite transnationale de déchets électroniques est devenue un problème de plus en plus préoccupant avec le temps alors que la quantité de déchets produits dans les pays développés continue à augmenter. Au fil du temps, l’accent s’est déplacé des moyens traditionnels d’élimination de déchets industriels vers la mise au rebut de déchets électroniques. Cette acceptation de déchets dangereux entraîne souvent des effets néfastes pour la santé dans le pays importateur. Dans le cadre d’une étude de cas, on examine l’histoire, les conséquences, les politiques actuelles et des recommandations pour le trafic de déchets dangereux dans le contexte de l’Afrique de l’Ouest. Suite à l’analyse, il est évident que, malgré des politiques rigoureuses de la part des importateurs, d’autres facteurs interviennent, notamment l’expansion économique et la corruption, qui continuent d’alimenter l’importation de déchets électroniques. Par conséquent, les recommandations s’adressent aux pays exportateurs qui disposent généralement d’une économie, de systèmes politiques, et de technologies bien développés, augmentant ainsi la probabilité d’une maîtrise de la situation.

Continuer la lecture de Transnational trafficking of hazardous waste from developed to developing nations: policies and recommendations

Avant-propos – Volume 3, Numéro 1

Chère lectrice, cher lecteur,

C’est avec grande fierté que nous vous présentons ce troisième volume de la Revue interdisciplinaire des sciences de la santé (RISS).

Cette année, la revue a bénéficié de sa récente expansion aux autres disciplines, en dehors de la Faculté des sciences de la santé de l’Université d’Ottawa. Depuis sa fondation, la RISS continue d’offrir un forum dans lequel les étudiants peuvent présenter leurs travaux à la communauté scientifique, dans la langue officielle de leur choix. L’équipe éditoriale de la RISS félicite les auteurs dont les manuscrits sont publiés dans ce numéro, commençant ainsi leur parcours dans le domaine passionnant de la recherche.

Nous souhaitons remercier les experts qui ont effectué la revue par les pairs, ceux-ci ayant offert leur temps et leur expertise pour aider les auteurs à développer leur savoir et affiner leurs compétences. Sans eux, la revue ne pourrait pas aider les étudiants de la même façon, et ainsi remplir son mandat. Parlant de contribution bénévole, nous remercions Mirhad Loncar qui nous a généreusement offert ses services de traduction pour que la revue puisse publier des résumés d’articles en français et en anglais.

Nos remerciements vont aussi au Dr. Raywat Deonandan, dont le souci pour le développement de la revue a grandement contribué à développer notre réseau d’experts et à faire croître notre audience. Comme mon équipe et moi pouvons en témoigner, le Dr. Deonandan a joué un rôle crucial pour amener le journal à satisfaire ses objectifs.

Enfin, la parution de ce numéro n’aurait pas été possible sans le travail assidu du Comité éditorial de la RISS qui était constitué, pour la première fois, d’une équipe d’éditeurs seniors et d’une équipe d’éditeurs associés. Le dévouement que chacun d’entre eux a démontré a indubitablement contribué aux réalisations professionnelles dont la revue témoigne cette année.

Mon engagement dans la RISS m’a enseigné plusieurs leçons inestimables sur la complexité et les particularités du processus de publication. J’espère que vous, chère lectrice, cher lecteur, sortirez enrichis de cette lecture.

Je vous prie de croire à mes salutations distinguées,

Selam Ogbalidet
Éditrice en chef
BHSc, Université d’Ottawa