ÉTÉ 2017 APPEL À SOUMISSION

Appel à soumission

Été 2017: Les déterminants de la santé

Critères de soumission

Les critères de soumission se basent sur les douze déterminants de la santé, tels que définis par Santé Canada et l’Agence de santé publique du Canada. Lorsque vous soumettez un manuscrit à la RISS, identifiez le déterminant de la santé qui y est associé, ainsi que la nature de cette relation – de quelle façon le sujet à l’étude est-il relié à la santé humaine, à travers le déterminant de la santé choisi?

Types de soumissions

La RISS accueille les articles, essais et dissertations, en anglais ou en français. La limite de mots n’inclut pas le résumé et les références.

  • Articles de recherche originalelimite de 4000 mots
    • Approche quantitative ou qualitative
    • Inclus les critiques d’articles, les études de cas, les revues de littérature et les expériences cliniques.
  • Critiques d’article, de livre ou de médialimite de 1000 mots
  • Essaislimite de 1250 mots

Comment soumettre

Pour soumettre un manuscrit à la RISS, veuillez utiliser le Système de Revues à Accès Ouvert.  Afin de soumettre un manuscrit,  vous devez vous inscrire comme utilisateur/utilisatrice et de créer un compte d’auteur. Vous devez fournir toute l’information nécessaire à propos des auteurs et du manuscrit, attacher le fichier que vous soumettez et être en accord avec nos conditions d’utilisation. Nous n’acceptons aucune soumission par courriel ou par courrier postal.

Les manuscrits seront examinés par des experts et les articles sélectionnés seront publiés dans les numéros réguliers ou spéciaux de la RISS. La RISS étant bilingue et en libre accès, chaque résumé sera traduit et tous les articles seront accessibles gratuitement au public.

Dépannage technique

Si vous éprouvez des problèmes avec le Système de soumission en ligne, contactez editor@riss-ijhs.ca pour rapporter le problème et obtenir de l’aide.

Réduire les conflits interprofessionnels pour fournir de meilleurs soins en milieu rural: Rapport d’une réunion du réseau de chirurgiens en milieu rural tenue en 2016

Auteure: Hayley Pelletier

(L’article est disponible en anglais seulement)

Résumé

Le Centre sur la recherche en santé rurale a tenu une réunion sur invitation pour faciliter les discussions avec les chirurgiens généraux en Colombie-Britannique afin de bien comprendre leurs préoccupations et traiter des questions portant sur les médecins de famille qui possèdent des compétences chirurgicales avancées (FPESS). En particulier, la réunion a porté sur les défis interprofessionnels qui nuisent à l’adoption d’un modèle de réseau entre les chirurgiens généraux et les FPESS. Ce rapport résume les conclusions (n=5) et les recommandations (n=8) qui ont été formulées à la réunion. La réunion a démontré le besoin d’avoir davantage de discussions réfléchies afin d’établir un climat de confiance et d’assurer le support interprofessionnel entre les chirurgiens généraux et les FPESS au moyen d’un système de soins de santé intégré et de réseaux adéquats.

Continuer la lecture de Réduire les conflits interprofessionnels pour fournir de meilleurs soins en milieu rural: Rapport d’une réunion du réseau de chirurgiens en milieu rural tenue en 2016

L’impact de la pratique factuelle sur le système de santé canadien

N’importe quel professionnel de la santé peut témoigner que l’apprentissage ne prend pas fin le jour de la remise de diplôme. Il est important de s’informer sur les faits les plus récents de la littérature scientifique afin de pouvoir recommander l’étalon-or aux patients. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Ceci est en partie dû au fait que ce qui est probable dans un environnement expérimental peut devenir incertain en contexte clinique (Naylor, 1995).

Continuer la lecture de L’impact de la pratique factuelle sur le système de santé canadien

Une approche interdisciplinaire axée sur la santé de la population pour analyser la gestion des risques du radon pour la santé au Canada

Auteurs: Selim M. Khan, James Gomes

(L’article est disponible en anglais seulement)

Résumé

Le radon est un cancérigène qui se retrouve dans l’air intérieur et qui existe en quantités supérieures au niveau de référence du gouvernement fédéral (200 Bq/m3) dans environ dix pour cent des foyers canadiens. Le cancer du poumon provoqué par le radon tue plus de 3 000 personnes chaque année, ce qui représente 16 pour cent des décès annuels causés par le cancer du poumon au Canada. Le radon est la cause principale des décès attribués au cancer du poumon chez les non-fumeurs et la deuxième chez les fumeurs. Les enfants, les femmes et les fumeurs issus de groupes à faible revenu sont touchés de façon disproportionnée. Bien que le gouvernement fédéral ait réajusté le niveau de référence de 600 Bq/m3 à 200 Bq/m3 et que le gouvernement provincial ait révisé les codes de construction pour limiter l’exposition,  les dernières avancées scientifiques pour adopter des stratégies de gestion du radon au Canada demeurent controversées

Cette analyse se sert d’une approche intégrée axée sur la santé de la population pour examiner les relations et les interactions entre les déterminants de la santé de la population, tels que la biologie, la génétique, l’environnement, la profession, et les facteurs socioéconomiques qui influencent le risque du radon pour la santé. Les données recueillies et les politiques analysées en appliquant les principes éthiques et les principes de la gestion des risques ont mené à l’identification de stratégies de prévention efficaces, abordables à grande échelle et au niveau de la population. Les conclusions servent à améliorer la santé de la population en proposant des modalités d’intervention cruciales pour le Programme national sur le radon de Santé Canada.

Continuer la lecture de Une approche interdisciplinaire axée sur la santé de la population pour analyser la gestion des risques du radon pour la santé au Canada

L’accroissement des premiers soins psychologiques aux réfugiés de guerre et de catastrophes naturelles

Autrefois, la sélection des soldats au combat se basait sur leur résilience aux évènements traumatiques, mais depuis la deuxième guerre mondiale, les psychologues ont remarqué que « tout le monde peut craquer après un certain niveau de stress » (Magee, 2006; Almedom et Glandon, 2007). Ainsi, plusieurs outils ont été mis en place pour réhabiliter les vétérans de guerre à la société. Mais qu’en est-il des personnes qui ne participent pas à la guerre mais qui subissent les séquelles de ces conflits? En effet, en période de crise, de guerre, ou même de désastre naturel, la priorité est donnée à la santé physique des réfugiés ou sinistrés. Leur santé psychologique, quoiqu’importante, est peu discutée dans la littérature scientifique et pas du tout abordée dans les médias.

Continuer la lecture de L’accroissement des premiers soins psychologiques aux réfugiés de guerre et de catastrophes naturelles

PLANIFICATION ET PRESTATION DES SERVICES DE SANTÉ—REVUE DE LA LITTÉRATURE SUR LA MOBILITÉ DES POPULATIONS AUTOCHTONES ET LEUR UTILISATION DES SERVICES DE SANTÉ DANS LES ZONES URBAINES DU CANADA

Auteur: Ankit Dhawan

(L’article est disponible en anglais seulement)

Résumé

L’article écrit par Marcie Snyder et Kathi Wilson publié dans la revue Social Science and Medicine en 2012, s’intéresse à l’utilisation des services de santé par les populations autochtones du Canada qui habitent en milieu urbain. À l’aide du Modèle comportemental de l’utilisation des services de santé (Behavioural Model of Health Services Use ou BMHSU), les facteurs de prédisposition, les facteurs d’habilitation, et les facteurs de besoin ont été organisés et utilisés pour l’analyse des données. Plus précisément, une comparaison a été effectuée entre l’utilisation des services de santé conventionnels (administrés par les médecins et les infirmières) et les services de santé traditionnels (administrés par les guérisseurs traditionnels) à Toronto et Winnipeg. En plus des facteurs géographiques et d’éducation, les résultats de la recherche ont identifié la mobilité comme étant un facteur qui influence l’utilisation des soins de santé. Continuer la lecture de PLANIFICATION ET PRESTATION DES SERVICES DE SANTÉ—REVUE DE LA LITTÉRATURE SUR LA MOBILITÉ DES POPULATIONS AUTOCHTONES ET LEUR UTILISATION DES SERVICES DE SANTÉ DANS LES ZONES URBAINES DU CANADA

Aperçu de l’épidémie de malaria en Afrique subsaharienne

Auteure: Sandra M. Konji

(L’article est disponible en anglais seulement)

Résumé

La malaria est une maladie parasitaire transmise par les moustiques lorsqu’ils se nourrissent de sang. Le risque de contracter la malaria est le plus élevé chez les personnes qui habitent les pays tropicaux en raison de l’humidité omniprésente qui favorise les infections. En conséquence, le taux de mortalité des femmes et des enfants atteints de malaria est disproportionnellement élevé en Afrique subsaharienne. Le manque d’éducation sanitaire et de connaissances sur la malaria constitue d’être un obstacle important contre l’efficacité de la prévention et du traitement de cette maladie. Le manque d’éducation sanitaire a réduit l’efficacité des agents antimalariques, comme le médicament Artemether Lumefantrine, car ceux-ci sont distribués et administrés par des personnes non formées. En raison du manque de données sur l’incidence et de données de prévalence, il est difficile d’approvisionner adéquatement les pays endémiques en médicaments. De plus, le manque de connaissances sur la pathogenèse et la transmission de la malaria a empêché plusieurs personnes à se faire traiter rapidement et à adopter des mesures préventives. Récemment, la mise en œuvre de programmes d’éducation sanitaire par des organismes internationaux a permis aux professionnels de la santé locaux et ambulants d’être éduqués sur la maladie et sur les méthodes d’administration d’agents antimalariques.

Continuer la lecture de Aperçu de l’épidémie de malaria en Afrique subsaharienne

La transmission du virus du papillome humain sans contact sexuel

Auteurs: Naweed Ahmed, Wakqas Kayani, Sahab Jamshidi, Suneil Bapat, Ahmed ImamovicPanteha Tavassol

(L’article est disponible en anglais seulement)

Résumé

Le virus du papillome humain (VPH) est une des infections sexuellement transmissibles les plus répandues. Il existe quatre types de VPH : 6, 11, 16, et 18. Les types 6 et 11 causent les condylomes acuminés alors que les types 16 et 18 sont asymptomatiques chez les hommes, mais peuvent évoluer en cancer du col utérin chez les femmes. Bien que ce soit rare, un faible pourcentage d’hommes et de femmes ont reçu le diagnostic du VPH malgré l’absence de contact sexuel antérieur. Dans cette étude, nous discutons le cas d’un jeune homme de 15 ans de l’Asie du Sud qui a contracté un type inconnu de VPH à faible risque sans avoir eu de contact sexuel. Le VPH est extrêmement contagieux, mais en général, le système immunitaire est capable de contrôler l’infection et de prévenir l’apparition de condylomes acuminés. Dans ce cas, il est important d’empêcher la propagation d’infections virales. Plusieurs déterminants de la santé affectent la transmission du VPH, notamment le revenu, le statut social, le réseau de soutien social, l’éducation et l’alphabétisme, la culture, les environnements sociaux et physiques, ainsi que les services de santé. Pour contribuer à la prévention du VPH, l’éducation sexuelle devrait être enseignée dans les écoles dès un jeune âge et le vaccin Gardasil® devrait être administré aux femmes ainsi qu’aux hommes dès le bas âge afin de réduire le fardeau de la maladie et l’incidence du VPH.

Continuer la lecture de La transmission du virus du papillome humain sans contact sexuel

LA NARRATION ET LE SYNDROME D’ASPERGER: UN OUTIL ESSENTIEL À L’INTÉGRATION SOCIALE

Auteur: Alain Nathan Sahin

(L’article est disponible en anglais seulement)

Résumé 

La narration est un moyen de communication universel entre les êtres humains. Cette habileté est inhibée lorsque les troubles de développements neuronaux empêchent les interactions réciproques, la compréhension du langage corporel, et les nuances du langage. Le syndrome d’Asperger (SA), l’un de ces troubles, est caractérisé par un handicap social et un comportement répétitif. Puisque les individus atteints du SA ne peuvent pas communiquer de messages au moyen de la narration, ils souffrent d’isolement social et se retirent de la société. Le développement du système des neurones miroirs dans le cerveau, qui stimule l’imitation des pairs, pourrait être modifié chez les individus atteints du SA, d’après un mécanisme qui n’est pas encore compris. Il faut pouvoir imiter les émotions d’autrui afin de comprendre leurs sentiments et leur perception du monde, mais la « théorie de l’esprit » ne se manifeste pas normalement chez les individus atteints du SA. Bien que certaines études ont évoqué cette barrière, les opinions et les faits actuels démontrent que les personnes atteintes du SA peuvent se servir de la narration pour s’intégrer dans la société. À l’avenir, les recherches devraient étudier la narration comme moyen d’augmenter les interactions sociales des individus atteints du SA.

Continuer la lecture de LA NARRATION ET LE SYNDROME D’ASPERGER: UN OUTIL ESSENTIEL À L’INTÉGRATION SOCIALE

L’élaboration d’un critère de notation pour une nouvelle tâche de dénomination d’images

Auteurs: Ferzin MahavaChristine SheppardLaura MonettaVanessa Taler

(L’article est disponible en anglais seulement)

Résumé

Objectif : Le but de cette étude est de développer un système de notation pour une nouvelle tâche de dénomination afin d’évaluer la performance de dénomination de jeunes adultes (18 à 30 ans) et d’ainés (65+ ans) unilingues anglophones, unilingues francophones, et bilingues anglais-français. Cette nouvelle tâche de dénomination servira de service de santé important pour aider à diagnostiquer et évaluer les personnes âgées souffrant de troubles cognitifs, tout en servant d’outil pédagogique pour les fournisseurs de soins de santé.

Matériels et méthodes : Cent-vingt images sur fond blanc dans PowerPoint ont été présentées aux participants, suivant le même ordre aléatoire. La tâche de dénomination consistait à nommer l’image affichée à l’ordinateur. Les participants unilingues ont passé le test dans leur langue maternelle et ceux bilingues ont passé le test en anglais, en français, et dans les deux langues. Un critère de notation a été établi selon les réponses apportées.

Résultats : Des critères de notation stricts et souples ont été développés pour la tâche de dénomination. Huit images ont été supprimées de la tâche de dénomination originale en raison de leur faible qualité et/ou clarté, de l’incapacité des participants à les nommer, ou de la grande variété de réponses qui leur étaient associées. Selon les critères stricts et souples, la performance de dénomination des jeunes adultes et des ainés unilingues francophones et anglophones était similaire. Les personnes bilingues ont le mieux réussi lors du test bilingue et le moins bien réussi en français. Parmi tous les groupes d’âge et de langue, les résultats des participants bilingues en français étaient les plus faibles.

Conclusion : La tâche de dénomination semble appropriée pour les participants unilingues francophones et anglophones. Les résultats suggèrent qu’un test bilingue devrait être utilisé pour évaluer les personnes bilingues anglais-français.

Continuer la lecture de L’élaboration d’un critère de notation pour une nouvelle tâche de dénomination d’images

RISS – IJHS

  LOGIN